Elise Beckers commence la harpe à l’âge de six ans mais son intérêt se porte très vite vers le chant. Elle intègre à treize ans la maîtrise de Radio France puis la maîtrise de Paris où elle participe à de nombreux concerts dans des salles prestigieuses en France et à l’étranger telles que Pleyel, l’Opéra Bastille, Gaveau, Théâtre des champs Elysées, ...

 

Son goût pour l’Opéra la dirige naturellement vers des études d’Art Dramatique. Elle intègre la classe d’Hubert Japelle au Conservatoire National de Cergy-Pontoise où elle obtient en 2003 un premier prix d’Art Dramatique mention Excellence à l’Unanimité.

 

Ses qualités de comédienne et de chanteuse lui permettent d’intégrer en 2004 pendant deux ans la troupe de l’Atelier Volant au sein du Théâtre National de Toulouse. Elle participe alors à la création de plusieurs spectacles musicaux dont l’Augmentation de G. Pérec mis à scène J. Nichet et mis en musique H. Suhubiette. Ce dernier spectacle sera joué plus de 80 fois sur les scènes nationales et internationales.

 

Après son diplôme de Concertiste obtenu en 2011 à l’Ecole Normale de Musique de Paris, elle intègre le Studio de l’Opéra de Lyon en 2012 où elle travaille plusieurs rôles tels que Chérubin dans les Noces de Figaro de Mozart, Zerline dans Don Giovanni de Mozart, Siebel dans Faust de Gounod, Stefano dans Roméo et Juliette de Gounod. Elle est ensuite engagée pour jouer le rôle de Croûte au pot dans Mesdames de la halle de J. Offenbach dirigé par JP Fouchécourt, mis en scène par Jean Lacornerie et produit l’Opéra de Lyon.

 

Par la suite, elle rencontre Daniel Otteveare qui devient son professeur de chant. Elle continue de développer son nouveau répertoire autour de rôles tel que Fenena dans Nabucco de Verdi, Adalgisa dans Norma de Bellini, Rosine dans le Barbier de Séville, Komponist dans Ariadne Auf Naxos de Richard Strauss

 

Elle se produit sur plusieurs scènes d’Opéras où elle incarne tour à tour les rôles de Mercedes et de Carmen dans Carmen de Bizet, Magdalena et Giovana dans Rigoletto de Verdi, Myriam dans Panéolito et la Reine dans la Princesse Maritorne de Dominique Spagnolo  ,Marcelline dans les Noces de Figaro de Mozart, Marthe dans Faust de Gounod, Helene dans l’Education manquée de Chabrier….

 

Lors de sa participation au Festival de musique de Val d’Isère, elle interprète le rôle de Conception dans l’Heure Espagnole de Ravel auprès de Yann Beuron.

 

Dans le spectacle Les Indépendants, elle interprète le rôle de Marie Madeleine et chante des extraits de la Perichole d’Offenbach, de l’Enfant et les sortilèges de Ravel ainsi que des mélodies de Poulenc et Debussy.

 

Depuis 2016, elle créée aussi ses propres spectacles tels que La Ruse d’amour de Charles Lecoq où elle interprète le rôle de Pierrot, le cabaret lyrique « Belle époque ! » commandé par le Festival d’Auvers autour de la musique d’Offenbach, Chabrier, Donizetti et Rossini. Elle met également en scène des spectacles musicaux à la demande d’autres compagnies.

 

Lors de la prochaine saison, elle sera en résidence à la scène nationale de Montluçon pour la création d’un spectacle intitulé Un tiroir oublié mêlant théâtre, danse hip hop et chant lyrique. Avec l’ensemble vocal Accentus, elle chantera à l’Opéra de Rouen et Caen dans le Postillon de Longjumeau d’ Adolfe Adam et dans Tosca de Puccini. Elle se produira également à la Philharmonie de Paris pour interpréter des œuvres de Beethoven.